savon de Marseille

Savon de Marseille sous la douche

Ahhh, le plaisir d’une bonne douche dynamisante au lever pour bien commencer la journée. Le plaisir de se détendre dans un bon bain chaud après une dure journée. Ce sentiment d’être propre comme un sou neuf…ou de s’asperger de produits chimiques. Pas de panique ! Le savon de Marseille arrive à la rescousse 🙂


Les gels douche classiques


Encore une fois, notre société redouble encore et toujours plus de stratagèmes pour nous vendre des concentrés de polluants : mousse ultra lavante, gel douche 3 en 1, parfum Caraïbes enivrant…c’est bien beau, mais en retournant notre gel douche préféré pour y lire sa composition, la (longue) liste qui y figure ne me rassure pas vraiment :

savon de Marseille
Composition du gel douche Ushuaïa à l’extrait naturel d’orchidée du Mexique

Une belle liste de chimiste bien garnie…d’ailleurs, pour s’y retrouver sur ce qui est « vraiment » nocif ou qui ne l’est pas (ou peu), le site quechoisir.org détaille chaque élément de composition d’un produit en le classifiant selon un barème de risques pour la famille (bébés/femmes enceintes, enfants/ados et adultes). Deux exemple avec le gel douche Ushuaïa hammam régénérant à l’huile d’argan bio et le Ushuaïa minéraux marins : la majorité de leurs composants sont catégorisés comme « aucun risque identifié à ce jour » à l’exception du sodium lauryl sulfate et du butylphenyl methylpropional (à vos souhaits) qui sont à classés comme « à risques moyens ». Prudence donc, car comme on le voit ici, une mention « bio » ne veut absolument pas dire « naturel ». Méfiance…


Quelle alternative saine ?


Pour débuter mes recherches, je me suis d’abord posé cette question : de quoi ai-je besoin pour me laver ? Ça peut paraître bête, mais selon les équipements (douche, baignoire…) et les habitudes (gel douche, savon…), le choix peut être différent. Pour ma part, j’avais pour habitude de me laver au gel douche (type Ushuaïa comme évoqué précédemment). Malgré tout, je restais assez ouvert : il faut savoir remettre en cause ses (parfois mauvaises) habitudes !

Je me suis donc renseigné sur le moyen le plus naturel pour se laver. Rapidement, les gels douche sont rapidement apparût comme très peu naturels : outre les composants à risques que nous avons vu dans la première partie, ils nécessitent une tripotée d’ingrédients pour « créer » une solution lavante. Forcément, pas grand chose qui pousse sur un arbre par exemple.

Privilégier le savon solide plutôt que le gel douche pour un produit le plus naturel possible !

En prenant la direction du savon, je prenais donc celle du naturel. Mais quel savon choisir ? Instinctivement, il m’est venu en tête le fameux savon de Marseille qui me revient aux oreilles depuis tout petit. Chouette ce sera simple ! Ou pas…car n’est pas savon, de Marseille qui veut ! Comme j’en parlais dans mon article Laver le linge : lessive naturelle, dont la recette utilise aussi du savon de Marseille, c’est le très bon article sur lecurionaute.fr qui m’a permis de choisir.

Comment reconnaître un vrai savon de Marseille :

Cubique, chacune de ses faces est estampillée.

Fabriqué exclusivement à base de soude et d’au moins 72% d’huile d’olive.

Ne contient ni conservateur, ni colorant, ni parfum. Il dégage une odeur particulière.

Couleur variable entre le vert pâle et le brun.

Avec ces critères, cela permettra d’éliminer une bonne partie des faux savons de Marseille ! Pour aller plus loin, il faudrait savoir chez qui en acheter…ça tombe bien, toujours le même article sur lecurionaute.fr propose quelques choix !

Quelques savonneries chez qui acheter son savon de Marseille :

Fer à Cheval

Marius Fabre

la Corvette

Bon, avec tout ça, je devrais trouver mon bonheur…la réponse la partie suivante ! 😉


Le savon de Marseille


Savon de Marseille Marius Fabre

Avec tous les critères précédents en tête, l’heure du choix a sonné ! C’est donc vers le savon de Marseille Marius Fabre de 400g que je me suis tourné.

savon de Marseille
Mon savon de Marseille Marius Fabre tout juste reçu (400g) !

Une fois reçu, ma première impression est qu’il est…massif  : c’est un bon gros cube bien solide ! Pas de chichi sur l’emballage, un simple film en plastique (dommage, pour chipoter) emballe ce savon. On y retrouve les informations de provenance et de compositions en rappelant les vertus de ce type de savon. Pas de surprise, c’est conforme à mes attentes, ça respire la qualité et l’authenticité tout en restant simple.

savon de Marseille
Une des faces du savon frappée de la fameuse appellation

En le déballant, son odeur caractéristique se dégage tout de suite : ça sent le naturel, le côté « huile d’olive » est présent sans être agressif ou écœurant, ni même bizarre. En fait, ça ne sent pas non plus vraiment l’huile d’olive…on va dire qu’il a une odeur…caractéristique. Pas de parfum de synthèse vanille ici, ça sent la nature ! Et c’est tant mieux 😉

savon de marseille
Un cube de 400g tient convenablement dans une main… »normale »

Concernant le gabarit, je trouve que 400g est le maximum pour une utilisation bain/douche/mains : le poids n’est pas élevé, mais la taille peut commencer à paraître trop imposante, surtout pour les petites mains. Si c’est le cas, il est bien sûr possible de couper le savon en deux ou plusieurs morceaux plus petits. A noter que question prix, il est plus intéressant d’acheter un savon de 400g que l’on coupera en deux plutôt que d’acheter deux savons de 200g par exemple.

Acheter le savon de Marseille Marius Fabre 400g : amazon.fr

Bon, maintenant que j’ai mon savon de Marseille, je vais enfin pouvoir aller me laver ! Je vous rassure, point de photos-test dans la suite, vous pouvez continuer votre lecture sereinement 😉


On frotte !


Allez, je grimpe dans la douche, mon bloc marseillais dans la main, et je démarre mon décrassage !

Premier constat : l’odeur du savon se dégage un peu plus sous l’eau (logique), mais même si cela change de nos habitudes, rien de désagréable. Il mousse légèrement sans atteindre une mousse équivalente de nos gels douches chimiques habituels (pas grave, ce n’est pas la quantité de mousse qui fait la qualité de lavage !). La texture du savon est légèrement « grasse » mais rien de comparable à de l’huile de cuisson pour autant : ça part sous le plus petit filet d’eau.

Le savon de Marseille étant utilisable aussi bien pour la peau que pour les cheveux, je ne me prend pas la tête : tout le corps y passe ! La sensation de lavage est là, rien de particulier sur ce point. Après la douche, le bloc n’a pas bougé d’un poil : il va en falloir des semaines avant de l’user 🙂 !

Une fois sorti de la douche, l’odeur du savon reste légèrement sur la peau : c’est assez agréable car l’odeur n’est pas trop puissante, rappelle le naturel et disparaît finalement rapidement. Après utilisation, je me sens…lavé 🙂 ça rempli le job ! Point d’attention cependant : j’ai tendance à avoir la peau sèche, surtout au niveau du visage : comme le savon de Marseille lave bien, très bien même, je trouve qu’il à tendance à légèrement aggraver ma peau sèche. Ce n’est pas critique non plus, mais dans tous les cas, ça n’arrange pas les choses. Il faudrait que je teste le savon d’Alep pour comparer ce point (teasing pour un prochain article ? :p ).

Attention aux peaux sèches : le savon de Marseille à tendance à légèrement aggraver le phénomène. Rien de critique non plus, mais il n’aidera pas, c’est sûr.

Pour information, j’ai acheté un pack de 2 savons : j’en utilise donc un pour la douche, et un autre que je laisse sur le rebord du lavabo pour se laver les mains. N’ayez pas peur de le rabaisser à cette tâche ingrate, il excelle dans ce domaine 😉 alors, profitez de son professionnalisme !

Conseils

Petit détail : attention à ne pas laisser le savon de Marseille sous la douche pendant le lavage, cela l’usera à vitesse grand V pour rien ! J’avais fait cette étourderie la première fois, mon savon étant posé sur le rebord de ma baignoire côté qui donne sous la douche : résultat, une partie de l’eau du pommeau et les éclaboussures ruisselaient sur le bloc, le faisant « fondre » rapidement par l’écoulement de l’eau chaude dessus. Maintenant, je le laisse posé sur le côté opposé de la baignoire 🙂

Attention à ne pas poser le savon de Marseille sous la douche ou près de grosses éclaboussures : cela l’userait inutilement !

Eh bien c’est pas mal tout ça non ? En tout cas, moi, je me sens propre et ça sent meilleur 😉 ! Petit point consommation, car j’ai eu le temps d’en user un depuis mon premier achat : il m’a fallut quasiment quatre mois pour venir à bout de mon premier savon de Marseille (à raison d’une douche par jour d’une personne) ! Ça change des bouteilles de gel douche vidées au bout de trois ou quatre semaines 😉

Maintenant que je sens le propre, je vais pouvoir vous donner mon avis sur ce savon qui chante le sud : c’est parti pour la conclusion !


Conclusion


Efficacité target1target1target1

Alors, ce savon de Marseille, est-ce qu’il lave bien ? Eh bien la réponse est OUI ! Malgré un aspect « parpaing » rustique, une couleur peu engageante, une odeur loin de la coco enivrante et un pouvoir moussant moins impressionnant que nos gels douche traditionnels, on ressort de notre douche au moins aussi bien lavés qu’avec nos moyens chimiques habituels ! En fait, nous le sommes même mieux : ce savon de Marseille « décape » (ce n’est pas pour rien qu’il est aussi utilisé pour certains usages ménagers) et ce, 100% naturellement s’il vous plaît ! Un beau 3/3 pour un lavage plus blanc que blanc comme dirait l’autre 😉

Composition leaf1leaf1leaf1

Le 100% naturel justement, parlons-en ! 72% d’huile d’olive, de la soude…et…c’est tout ! Ça se voit, ça se sent, ça se ressent, le naturel est bien là : ça fait vraiment du bien ! Pour être tatillon, l’emballage me paraît juste un peu « too much » (vu la brique, ce savon encaisserait les coups liés au transport sans soucis) et surtout en plastique : un fin emballage en carton recyclé serait bien plus « nature-friendly » à mon goût. Mais soit, jugeons le produit en lui-même : et c’est un parfait produit naturel, nickel !

Simplicité easy1easy1easy1

Ai-je vraiment une utilité à argumenter ? Une fois déballé, on le passe un coup sous l’eau, on le frotte, on se shampouine…et c’est réglé, il va droit au but ! Sans dire qu’utiliser un gel douche est plus compliqué, ce savon de Marseille est un modèle de simplicité d’usage. Étonnant ? Non, mais au moins c’est clair 🙂

Prix piggy12piggy12piggy2

Alors alors alors…dernier critère…le prix ! Et pour ce savon de Marseille Marius Fabre de 400g, c’est 8,25€ que j’ai déboursé (en le commandant sur amazon.fr). Pour comparer, sur la même base de 400g (ou 400ml) et sur les prix Amazon, la moyenne de 7 gels douche « chimiques » nous donne 3,10€ les 400ml. Du coup, le savon de Marseille coûte plus cher à l’achat…mais pas à l’usage, et c’est ça le plus important ! Car rappelons qu’un gel douche de 400ml tient trois à quatre semaines avant de se vider complètement. Ramenons cela à la durée de vie d’un savon de Marseille qui est de quasiment quatre mois, et nous sommes sur le même ordre de prix. Il n’empêche que je n’attribue « seulement » qu’un 2/3 car malgré tout, point d’économies particulières ici, le prix étant proche de celui d’un gel douche ou savon « chimique ». 

Mon avis star1star1star1

Grâce à une formule 100% naturelle, un prix contenu, une simplicité enfantine d’utilisation et une efficacité forcément au rendez-vous, je ne pouvais pas attribuer moins. L’essayer, c’est l’adopter ! Fini les nombreuses bouteilles plastique de gel douche chimique qui traînent, ce savon de Marseille les a envoyées à la poubelles et s’est imposé comme seul maître sur le bord de ma baignoire ! Attention tout de même pour les peaux sensibles et/ou sèches, ce savon risque d’aggraver légèrement cette sécheresse, au mieux de ne rien y changer. Ce savon pourra également trouver sa place au bord du lavabo pour le lavage des mains, domaine dans lequel il excelle.

J’espère que cet article vous aura plus et vous aura donné l’envie de passer au savon de Marseille ! En attendant, pour toute remarque, avis ou conseil, pensez à laisser un commentaire 😉

A bientôt sur Vivons Nature !

Damien.

3 comments

    1. En effet je remplace peu à peu mon savon de Marseille par le savon d’Alep…effectivement plus doux pour la peau !
      Maintenant c’est Marseille = mains, Alep = douche (visage et corps).
      Mais j’en parlerais plus longuement dans un prochain article 😉

Laisser un commentaire