Se brosser les dents : brosse à dents en bambou


Réflexion


Bonjour à tous ! Bon, je ne vais rien vous apprendre, mais se brosser les dents, c’est un geste simple et rapide pour oublier le prénom de son dentiste ! Alors…continuons cet excellent geste naturel pour garder une hygiène bucco-dentaire parfaite !

Mais, car il y a un mais, le moyen le plus largement utilisé pour y parvenir est la brosse à dents (oui bon, en même temps, il n’y a pas 50 possibilités). Le problème, c’est que cette brosse à dents si largement répandue est constituée en majorité de plastique, et le plastique…c’est loin d’être naturel. Et quand bien même ce plastique serait recyclé (et nécessiterais donc de l’énergie pour y parvenir 😉 ), il a bien fallut le produire à un moment ou à un autre. Comme le rappelle futura-sciences.com, le plastique est fabriqué à partir d’une ressource malheureusement bien connue : le pétrole. Bien entendu, une foule de produits chimiques additionnels sont utilisés au cours du processus. Nous pouvons par exemple citer le BPA (pour Bisphénol A), substance chimique principalement utilisée en association à d’autres substances pour la fabrication de plastiques et de résines (bouteilles, biberons, DVD, téléphones, cafetières, brosses à dents…). Comme le détaille cancer-environnement.fr, il n’a pas été clairement prouvé que l’exposition au BPA entraînerait des complications de type cancérigènes. Par contre, cette substance reste un perturbateur endocrinien avéré qui nécessite toute la prudence requise quant aux doses maximales recommandées. Bref, au moins on s’en approche, au mieux on s’en porte. Alors imaginez quand on en insère directement dans notre bouche via l’utilisation de notre brosse à dents…car j’en profite pour vous rappeler que cet objet passera quotidiennement de longues minutes dans votre bouche…voilà voilà 🙂

Le BPA (Bisphénol A) est l’un des constituants chimiques d’une brosse à dents avec le plastique : c’est un perturbateur endocrinien avéré ! A tenir à distance, surtout de notre bouche.

Outre sa fabrication 100% pollution pure souche, nos belles brosses à dents, si elles ne sont pas recyclées dans le meilleur des cas, finissent incinérées (un bon bol d’air de pétrole peut-être ?) ou en décharge, puis dans la nature…triste fin après avoir vaillamment combattu la plaque dentaire.

Alors pour remédier à ce désastre qui passe inaperçu, malgré son utilisation quotidienne, que faire ? Eh bien…trouver une alternative naturelle bien sûr ! Et c’est c’est cette démarche que je vais vous présenter de ce pas.


Recherche


Bon, je ne vais pas vous le cacher, mes recherches furent très…simples et rapides. En effet, la brosse à dents n’étant pas un objet des plus complexes (si on écarte les brosses à dents électriques hors de prix et pas “écolo” pour un sou), je me suis dis qu’à part un manche et des poils je ne risquais pas grand chose à tester un peu à l’aveuglette ! J’ai ainsi profité d’une commande Amazon pour rechercher une brosse à dents “naturelle” et l’inclure à l’envoi. Pour cela, je me suis basé sur les notes et avis des utilisateurs puis j’ai pris le pari de tester un premier modèle.

Eh oui, parfois la simplicité ça a du bon ! Allez, commande passée, on verra bien le résultat 🙂


Choix du matériel


Brosse à dent manuelle en bambou naturel

La voici, la voilà, ma brosse à dents en bambou est arrivée ! Bon, en fait en 4 exemplaires vu le pack que j’ai commandé.

brosse_a_dents_ecologique (2)
La boîte d’emballage des brosses à dents.

Acheter les brosses à dents écologiques (pack de 4) : www.amazon.fr

La boîte d’emballage est très simple et robuste, en carton recyclé. Il affiche fièrement un “100% bambou” pour la composition de ces brosses à dents. Sur les tranches, diverses informations sont également rappelées :

  • Manche biodégradable
  • Végan (admettons…)
  • Sans BPA
  • Composées de bambou moso
  • Blancheur des dents naturelle
  • Poils doux en charbon
  • Antibactériennes naturelles
  • Prise en main douce

Rien que ça ! On peut dire que ça en jette pour une brosse à dents 🙂 Sans rire, ça a le mérite d’être clair, tout en étant rassurant.

This slideshow requires JavaScript.

A l’ouverture, les 4 brosses à dents (j’en ai déjà utilisé 3 lors de la photo 🙂 ) sont bien rangées et maintenues dans un petit présentoir en carton : pas de chichi inutile, nos 4 brosses à dents sont là et…c’est tout. Vous vous attendiez vraiment à autre chose 😉 ? C’est net et précis, ça n’attend que le dentifrice pour passer à l’action !

A première vue, c’est pas mal : le manche en bambou à l’air bien solide et lisse, ne comporte pas “d’échardes” potentielles et reste agréable à tenir grâce à une forme un peu travaillée. Les poils de nylon, noirs car enduits (?) de charbon, sont souples et de bonne longueur avec un léger effet de “vague”. Le tour du propriétaire est vite fait, on s’arrête déjà ! En tout cas, visuellement ce n’est pas choquant par rapport à une brosse à dents traditionnelle et surtout, ça donne tout de suite un côté naturel au produit.

This slideshow requires JavaScript.

Le bambou est une plante 100% naturelle facilement cultivable, renouvelable et biodégradable : une ressource de choix pour l’environnement !

Allez hop, je commence par jeter ma vieille brosse à dents ultra bright ++ certified plastique anti-grip blancheur ultra 72H pour la remplacer par ma tige de bambou poilue (ce n’est pas sale !)…c’est parti pour le brossage !!!


Action !


Brosse à dents : OK. Dentifrice : OK. Quenottes en attente de décrassage : OK. Bon, on y va…enfin, je vous rassure tout de suite, je n’ai pas prévu de reportage photo de mon lessivage de ratiches 😉 je vous épargne ce spectacle, il n’y a pas de quoi !

Il n’empêche que je vais tenter de vous décrire au mieux l’opération : au premier contact, c’est quand même assez spécial de s’enfourner un bâtonnet d’Eskimo dans la bouche pour se brosser les dents ! Mais le contact n’est pas désagréable…juste un peu perturbant. A noter que le manche est plus plat et plus large que des brosses à dents traditionnelles, en fait moins “cylindrique”…donc ça change au niveau sensation et “organisation” du brossage, la place à lui faire est différente. Rien d’extravagant non plus 😉 on s’y fait vite.

Concernant les poils, ils sont souples. Très souples. Donc adeptes des brosses à dents raboteuses à poils durs, ça va vous changer ! Soit dit en passant, l’utilisation de poils trop durs ou un brossage trop énergique fait pire que mieux, aussi bien pour les dents que pour les gencives : même si elles paraissent indestructibles, nos dents subissent l’assaut de nos brosses à dents de plein fouet, même si c’est invisible à l’œil nu. Ainsi, ces poils souples sont finalement une bonne chose (j’étais pour ma part habitué aux poils “medium”, aucun lien avec d’éventuelles origines bretonnes que je n’ai pas). Ces poils sont donc agréables au brossage même si le piège serait d’être tenté de frotter plus fort : que neni ! On s’en tient à brosser en douceur mais méticuleusement, chaque dent de bas en haut en façade puis à l’arrière, et normalement sur le dessus (je ne vais pas non plus vous apprendre 😉 ). Finalement, c’est agréable de prendre le temps de bien parcourir l’ensemble de la dentition avec cette sensation de “douceur” 🙂 Aucun goût particulier non plus pour ces poils enrobés de charbon.

Même si l’utilisation est identique par rapport à une brosse à dents classique, l’aspect du bois (bambou) peut dérouter lors des premiers brossages.

A noter que, tant qu’on parle des poils (de la brosse à dents, je précise pour les étourdis), il m’est arrivé avec ma première brosse à dents de les perdre rapidement : j’ai malencontreusement “arraché” quelques poils avec les dents lors du brossage, rien de bestial ou compulsif là-dedans, juste un mouvement malheureux…et là, c’est le drame. En effet, j’ai donc dû recracher ces quelques poils qui se sont perdus dans ma bouche (beurk…), mais surtout, beaucoup d’autres ont rapidement suivi lors des brossages suivants : en fait je pense que chaque “touffes” de poils sont en quelques sortes reliées entre-elles, ce qui provoque un effet domino dès qu’une touffe est arrachée. Le mot d’ordre : précaution mes amis 🙂

Évitez autant que possible de tirer les poils avec les dents lors du brossage : arracher une “touffe” entraînera la perte de nombreuses autres à venir…

brosse_a_dents_ecologique
Sans faire un peu attention, la perte des poils est vite arrivée !

Une fois le brossage terminé, que dire…le résultat me semble aussi bien que d’habitude, le côté naturel et douceur du brossage en plus. Les poils restent bien en place (en faisant un minimum attention n’est-ce pas 😉 ) et la brosse à dents ne bouge absolument pas. Je ne m’attarderai pas sur “l’effet blancheur” censé être provoqué par le charbon des poils, car même si le résultat est au minimum aussi bien que d’habitude, je n’ai pas noté d’amélioration particulière sur l’échéancier de blancheur de mes dents (avec une utilisation quotidienne depuis 4 mois). Bref, le job est fait !

Ceci étant dit (et fait), passons à ma conclusion un peu plus complète !


Conclusion


Efficacité target1target1target1

Je ne m’improviserai pas dentiste pour donner mon avis, mais je resterai objectif en tant que simple utilisateur lamba : c’est vraiment bien 🙂 ! Comme décrit dans son utilisation, cette brosse à dents écologique nettoie au moins aussi bien qu’une brosse à dents manuelle classique en plastique (vade retro satana !). J’ai ressenti la propreté habituelle de mes dents après un brossage classique sauf que, les poils souples sont quand même un vrai plus : ils m’ont clairement poussé à moins “forcer” lors du brossage pour espérer nettoyer plus efficacement mes dents. En effet, poils souples ne veut pas dire moins bon brossage, bien au contraire, ça veut aussi dire moins d’abrasivité lors de l’opération. En plus, les gencives en sortent heureuses car moins contrariées par un brossage brutal ou via l’utilisation de poils durs. Bref, le contrat est rempli pour moi : changement de brosse à dents, mais pas de résultat : 3/3 !

Composition leaf1leaf1leaf2

Tout au long de cet article, j’ai qualifié ces brosse à dents comme étant “écologiques” (dans une démarche de respect et de protection de la Nature) et non “naturelles” (élément brut directement issu du milieu naturel). La différence énorme de ces deux termes est à faire ici à cause d’un seul petit élément de notre brosse à dents : ses poils. En effet, même si le manche est constitué à 100% de bambou naturel, les poils sont constitués de nylon (puis imprégnés de charbon) : la différence est là, je ne peut donc pas considérer cette brosse à dents comme naturelle, pas à 100% en tout cas, d’où le terme “écologique” que je trouvais plus approprié. Ceci étant précisé, intéressons nous à la composition de ces brosses à dents : bambou pour le manche, nylon pour les poils. Comparé à nos brosses à dents manuelles en plastique ou pire, électriques, ces brosses à dents écologiques jouent le rôle d’enfants de chœur…et c’est vrai ! Pour preuve, une fois usagée, il suffira de retirer les poils à la main pour ne conserver que le manche en bambou : tuteur pour les plantes ou même directement au compost, cette brosse à dents aura même droit à une deuxième vie au sein de mère Nature ! Du coup, on frôle la copie parfaite, mais les poils auront eu raison de la note ultime. 2/3 pour la composition.

Simplicité easy1easy1easy1

Je ne vais pas tergiverser 107 ans, ça reste une brosse à dents manuelle : on dépose le dentifrice…et on brosse. Rien de particulier malgré la caractéristique écologique de cette brosse à dents : on ne change rien à nos habitudes 🙂 c’est simple, c’est rapide…3/3 net et sans bavures !

Prix piggy12piggy12piggy12

Jusque là, avouons que c’est pas mal ! Mais le prix, ça donne quoi ? Eh bien pour comparer, j’ai listé plusieurs modèles de brosses à dents depuis le site de carrefour.fr ramené au prix pour une brosse à dents (pour les packs). Cela donne une moyenne exploitable afin de situer le prix de nos brosses à dents écologiques (vendues à 11,99€ le pack de 4 sur Amazon).prix_brosses_a_dentsConcernant les brosses à dents écologiques, leur prix à l‘unité est de 2,99€. La moyenne des 8 brosses à dents (ou packs) les moins chers vendus sur le site de Carrefour est de 3,10€. Notons que nous y trouvons des brosses à dents “professionnelles” (estampillées “chirurgicales”, marketing ou non, elles sont tout de même de gamme supérieure et donc plus chère). Malgré tout, on peut se dire que nos brosses à dents “écolo” sont vraiment bien situées niveau prix ! Si l’on prend des marques plus communes comme Colgate ou Signal (respectivement vendues à 2,10€ et 2,60€), l’écart de prix est vraiment minime : n’oublions pas que nous sommes sur un produit écologique à la limite du 100% naturel ! Du coup, on s’y retrouve vraiment niveau prix, pas de quoi crier au scandale : 3/3 pour ce dernier critère !

Mon avis star1star1star1

Et oui, c’est la note parfaite 🙂 ! Mis à part une composition à la limite du 100% naturel, la faute aux poils nylon, tous les autres critères sont au beau fixe : une efficacité au moins aussi bien que nos (anciennes ? 😉 ) brosses à dents en plastique, une simplicité déconcertante (qui l’eut cru ? 🙂 ) et un prix quasiment équivalent à leurs cousines pullulantes, ces brosses à dents écologiques ont rapidement éclipsé mes brosses à dents habituelles ! Alors oui, ça change forcément un peu de nos habitudes (mais si peu, comme expliqué précédemment), mais franchement…est-ce bien un sacrifice pour utiliser un produit presque 100% naturel ? Moi, je ne pense pas…j’attribue donc 3 étoiles en or massif pour ces brosses à dents écologiques !

Alors, ça vous tente ? N’hésitez-pas à réagir en commentaires si vous aussi, vous testez ces brosses à dents écologiques ou si vous avez d’autres modèles à proposer 😉

A bientôt sur Vivons Nature 🙂 !

Damien.

One comment

Leave a Reply